NetLinking Dirty Secrets [Part 3] – Le Serial Recruteur

Hello à tous, après la technique de netlinking du Poltergeist, et celle du whois retour aujourd’hui de la rubrique Netlinking Dirty Secrets avec la méthode du Serial Recruteur.

netlinking-recruteur

La fausse offre d’emploi est une technique bien connue des référenceurs, mais l’idée est d’en profiter différemment pour plus de puissance, de meilleurs résultats, tout en proposant quelque chose d’éthique pour les candidats au job.

En réalité vous ne recrutez pas, donc ce n’est pas très correct vis à vis des candidats (qui pourraient aussi commencer à se plaindre de vos pratiques). L’idée est donc de gruger les moteurs, sans gruger les candidats. On va donc utiliser un moyen pour les rediriger vers une offre d’emploi Sérieuse.

Le procédé est simple, selon la thématique qui vous intéresse, vous recherchez une offre d’emploi adaptée.

Vous vendez des grues ? Vous recrutez donc un grutier, c’est aussi simple que cela. Vous allez donc identifier une offre de job pour grutiers et une fois identifiée, vous la réécrivez à votre façon, sans oublier de placer le lien vers votre site (sinon ça sert à rien).

Ici, l’ingrédient de l’illusion est le cloacking sur le referer pour rediriger le candidat vers une offre réelle.

En php, l’inforrmation du referer se trouve ici $_SERVER[‘HTTP_REFERER’], le referer peut aussi être checké coté client avec document.referrer (c’est sympa ça, en théorie ça fonctionne aussi sur un tumblr).

Dès que quelqu’un demande au serveur d’afficher votre page, le serveur contrôle s’il y a un referer. Si referer il y a, le serveur contrôle si il correspond à l’un des sites d’offres d’emplois que vous avez délicatement spammé.

Si le referer correspond bien, notre visiteur est probablement un candidat, le server à l’ordre de le rediriger vers la vraie offre d’emploi. Normalement il ne se rend compte de rien, quant à l’image du portail emploi elle est intacte, bref c’est du travail propre.

Les sites d’emplois ne sont qu’une illustration de ce que l’on peut faire avec le cloacking de referer qui est à mon avis une technique qui ouvre vraiment beaucoup de portes pour passer la modération.

Merci encore à tous pour les relais de ces petits billets, vous avez été sympa et ça à l’air de vous plaire donc c’est cool.

8 Comments

  1. Salut Walid,

    Perso je kiffe mais pas du tout cette technique. Si je cherche du boulot et que l’offre est bidon, j’enrage et j’aurais plutôt tendance à balancer le mauvais plan sur les réseaux sociaux. Tu parles des referer, mais sérieusement combien {vont se donner la peine de | savent} le faire ?

    En plus tu oublies les scripts et plugins du genre « noreferer » et autres configuration du genre  » Ne pas me pister » dans le navigateur.

    Et pour finir, les boîtes n’ont droit qu’une fois à ce genre de pratique limite. Si tu vois leurs annonces pendant 3 mois, c’est qu’il y a un sérieux problème. Et si tu revois la même annonce 3 fois dans l’année, là aussi ça sent pas bon.
    Donc en général le recruteur ne joue pas à ça.
    Quant au candidat, il peut être pigeon une fois mais il n’oubliera pas l’entourloupe.

    Bref, beaucoup de points négatifs. A moins de s’en balek et de viser le très court terme.

    • Salut Pauline,

      Le but du cloacking sur le referer c’est justement pour éviter au candidat de tomber sur une annonce bidon, désolé si ce n’était as clair pour toi.

      A propos du bloquage de l’info referer, dans la vraie vie le grutier ne le fait pas ? Et même dans les cas largement minoritaires où le navigateur ne m’envoie pas de referer, tu peux toujours afficher les vraies coordonnées de candidatures sur ton site, ça change que dalle… tant que Google voit autre chose.

      Je vois ce que tu dis à propos de la même annonce qui bouge pas, encore une fois je pense que t’as pas tout capté. Dès que l’annonce commence à se perdre dans les profondeurs du site, ton poste n’est plus à pourvoir, tu cherchais un grutier, bah maintenant tu cherche un chef de travaux, puis quand la nouvelle annonce disparaitra, tu chercheras ou un « mousse », etc.

  2. C’est fort dommage de perdre toute la pertinence de la visite du candidat 🙂 cette belle navigation de page en page qui donne à chaque nouvelle page vue un peu plus de poids au site. Comme quoi il vaut mieux recruter sérieusement en ouvrant par exemple un poste de stage.

    Et puis, ce candidat peut revenir plus tard en tapant le nom de votre marque sur Google pour vous retrouver…

    Bon je m’arrête ici, la liste est encore longue !

    Très bon sujet dejà connu des SEO mais qui mérite d’être exploré toujours un peu plus… Ce levier est souvent sous-estimer à mon sens.

    Petite ouverture, existe-t-il une meilleure visite qu’un candidat finalement ? Et, ne seriez-vous pas prêt à rediriger des candidats pour profiter de ces bénéfices SEO ?

    J’avais dit que j’arrêterai mais c’est trop tentant : Les sites d’emploi ne partent-ils pas avec un avantage SEO certains par rapport aux commerçants par exemple 🙂

    Pour avoir un site dans l’emploi je crois bien que si ! Le secteur de l’emploi bénéficie d’une grosse valeur ajoutée … SEO, lancez-vous !

    A + Walid

    Andrea

  3. Salut Light on,

    J’ai vu un docu à la tele qui parlait de la recherche d emploi et des offres bidons, j’ai tout de suite penser a la manipulation seo des annonces lol! Selon les chiffres ça donne du 20k a 30k annonce bidon, c est enorme et je pense qu’il y a pas mal de seo derriere tout ca!

Répondre à Walid Gabteni Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*