Le backlink Easy Peasy Lemon Squeezy

easy peasy lemon squeezy

Le référenceur adore braquer une épicerie avec des missiles tomahawk, c’est efficace, mais inutile. Pour tous ceux qui souhaitent se simplifier le backlink en 2016 voici un remastering d’une solution dot j’avais déjà parlé et qui permet de s’éviter un tas d’emmerdements.

Monter un réseau de sites, sans créer un seul site ni acheter un seul domaine

Quand on monte un réseau de site, le challenge est que chaque nœud du réseau semble 100% naturel. Cette seule contrainte peut soulever des centaines de discussions interminables, sur les IPs, les footprints, les whois etc. Et bien avec cette méthode easy peasy lemon squeezy, vous pouvez oublier toutes ces galères et aller directement au but… les backlinks.

Plutôt que de créer des sites qui ressemblent à des vrais sites, listez les sites sur lesquels un backlink vous pourrait être favorable (peu importe s’il est possible de poser des liens sur les sites en question). Oubliez aussi la légende urbaine voulant que les backlinks naturels proviennent de sites de la même thématique. Où alors redéfinissez la notion de thématique. Si vous vendez des pompes, considérez que votre théma c’est la mode… pas la vente de chaussures. Cette liste constitue l’ensemble de vos targets.

Tout comme vous, les éditeurs de ces targets ont des problèmes à résoudre, parmi lesquels, la production de contenus. Le contenu c’est pour eux (comme pour vous) un besoin, et c’est là que réside tout le secret.

Lorsque vous observez un site, normalement en deux minutes maximum, vous savez quel genre de contenus intéresse les éditeurs du site en question, vous savez aussi sur quoi ils essaient d’être visible, bref en bon référenceur vous savez de quels contenus ils ont besoin. Vous n’avez plus qu’à produire (ou faire produire) ce contenu avec les images qu’il faut, les liens internes qu’il faut, la lien qui va bien vers votre site, et la bonne mise en forme html pour faciliter la vie de votre interlocuteur.

Vous venez de produire, le contenu qu’il fallait faire aujourd’hui si ce site vous appartenait. Maintenant il vous suffit de contacter l’éditeur en question, et plutôt que de lui sortir le baratin habituel de la proposition de guest blogging, vous lui joignez direct son cadeau. Je le répète, à ce jour, je n’ai jamais eu un seul refus. Peut être aussi parce que le contenu n’est pas du foutage de gueule, mais cela signifie que si vous faites les choses suffisamment bien, vous tenez là une stratégie de netlinking qui cartonne.

C’est con, mais ce nouveau backlink, vous venez d’ajouter un site à votre réseau, un site dont vous ne devez pas vous préoccuper du histing, pour lequel vous n’aurez pas de domaine à renouveler dans un an, un site avec une ip à part et un whois bien à lui !

PS : Je rappelle à tous les éditeurs de sites, pour qui les contenus sont une vraie problématiques, que je fournis du contenu gratuit et qu’ils peuvent m’ajouter sur skype : walid.gabteni

4 Comments

  1. Effectivement, ça peut paraître tout con a priori, mais c’est une excellente idée
    Je vais lancer un blog en janvier et je vais certainement avoir besoin de contenu.
    Merci

  2. Intéressant! Du coup, tu contactes quel type de site? Parce que les gros ( je pense à au féminin, buzzfeed, JDN et autres), ils ne vont jamais prendre mon article?

    Plutôt les petits blogueurs?

    La compétition avec les boîtes d’achat de lien est forte. Ok tu offres du contenu (de qualité) mais eux peuvent faire jusque 150€ le baclink en écrivant une bafouille de qq lignes. Qu’en penses-tu ?

    • Pardon Vincent j’avais loupé ton commentaire.

      Pour répondre à ta première question j’ai publié un billet aujourd’hui qui te donnera un début de réponse http://www.lightonseo.com/divers-seo/1241-0104-seo-ces-metriques-qui-vous-mettent-la-trique/

      Les gros portails que tu cites sont généralement compliqués à approcher, mais ce qu’il faut avoir en tête c’est qu’ils ne représentent pas le web. Le Web est majoritairement composé du site de Mr tout le monde, et c’est chez monsieur tout le monde que l’on peut obtenir du quali et du quanti.

      En résumé le ciblage peut se faire tout simplement sur la base de la thématique du site. Est-ce que toi même tu le trouves utile ? Est ce qu’il est possible de trouver un glissement naturel entre la thématique du site en question et ta propre thématique.

      Les petits blogueurs sont à mon avis à ne pas négliger, même si leurs flow metrics ne sont pas à se rouler par terre.

      En ce qui concerne la compétition avec les vendeurs de liens, c’est justement parce qu’ils prennent 150 € pour une bafouille que tu as un coup à jouer. Je te pose la question autrement, est ce que tu penses que la stratégie que je décris apporte plus de valeur ajoutée pour le client que les bafouilles achetées à prix d’or ?

      Si oui parfait, si non je vais encore devoir te convaincre

  3. Salut Walid,

    Même s’il y a quelques malin qui cherchent toujours à supprimer tous les liens de l’article, l’astuce fonctionne parfaitement. Plus le contenu sera de qualité, plus on aura en plus du référencement, des visiteurs de qualité.

    Il y a aussi une autre technique qui fonctionne particulièrement bien ( et même encore plus puissante). L’organisation d’un événement inter-blogueur sur un sujet précit. Autan de participant sera autant de lien pointant vers ton site. ( sans compter des tonnes de visiteurs bien sûr).

    J’ai ajouté à cela une astuces encore pratiquement tous les visiteurs à m’envoyer au moins 5 visiteurs en plus. Voici la technique en action dans cet’article. -http://www.loidelattraction-bonheur.com/2014/04/meilleures-astuces-pour-ameliorer-sa-vie.html#.U1rotPmSyAh

    Amicalement,
    Xavier

Répondre à Vincent Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*