Méthode alternative pour détecter les bons mots clés

C’est le tuto de Raph SEO pour trouver des mots clés intéressants, qui m’a inspiré ce billet sur la recherche de mots clés. C’est effectivement un thème essentiel puisque s’il y a une étape du référencement où il faut être sur de ne pas se planter c’est bien la détection et le choix des mots clés.

Raph nous propose une méthode simple pour mettre en relief des mots clés opportunistes. Il s’agit d’une formule permettant d’isoler les mots clés dont le niveau de compétition sur Adwords est inférieur à « x » et dont le trafic estimé est supérieur à « y ».

Autant la méthode est astucieuse à mon avis, autant elle me laisse perplexe quand à ses deux éléments principaux, compétition et volume de recherche…

Compétition et voulme de recherche selon Adwords

Quand la compétition est rude sur le pay per click, il en est souvent de même sur les résultats naturels, en revanche l’inverse n’est pas toujours vrai. Le seul moyen vraiment fiable pour estimer faisabilité et requis pour se positionner sur un mot clé est d’étudier la SERP en question.

Nous savons tous que le volume de recherche est aussi une donnée à prendre avec des pincettes. N’étant pas fiable à 100 % utiliser cette donnée comme un critère rigide d’exclusion ou d’insertion de mots clés dans une stratégie de référencement, est une idée qui ne m’enchante pas des masses.

C’est pourquoi j’aimerai évoquer l’idée d’une « méthode alternative » de recherche de mots clés avec Adwords. Une méthode qui ne tient pas compte des volumes de recherche et dont la principale valeur ajoutée est de détecter les réelles opportunités de trafic sur la longue traîne.

C’est de la longue traîne que provient la plus grosse part du trafic et c’est donc d’abord à ce niveau qu’il faut essayer d’être performant à mon avis, d’où l’intérêt de cette méthode pour laquelle j’ai préparé un screenshot.

Utilisation alternative des outils de mots clés

Plutôt que de rechercher des mots clés précis, on peut tenter d’évaluer des concepts liés à une thématique principale. Les concepts qui nous intéressent particulièrement sont ceux qui regroupent un nombre important de variantes. Plus les variantes d’un même concept sont nombreuses plus le concept a des chances d’être intéressant.

Etude de cas avec le Keyword tool de Google Adwords :

En partant d’un concept (traduit par une requête même improbable), et en profitant des filtres d’inclusion et d’exclusion des mots clés, on va pouvoir détecter une bonne partie des expressions fortement rattachées à notre concept de départ.

Ici, peu importe le type de correspondance utilisé, les volumes de recherche individuels ne nous intéressent pas dans un premier temps, ce que l’on souhaite c’est savoir si oui ou non notre concept peut nous ouvrir les portes d’une riche longue traîne.

J’espère que la qualité du screenshot est bonne, j’ai voulu donner un aperçu concret de ce que le Keyword Tool de Google Adwords pourrait nous apprendre en partant d »un concept. Pour cette étude de cas, j’ai imaginé que le site à référencer vendait des produits de soins pour les cheveux.

En naviguant rien qu’un peu on se rend compte qu’un concept assez ciblé pour notre site pourrait être la « rapidité de pousse » ou la « vitesse de pousse ». L’idée est donc d’imaginer une requête propre à ce concept (même une requête improbable) à partir de laquelle on va pouvoir détecter toute la longue traîne issue de notre concept et vérifier si oui ou non ça vaut le coup de traiter ce concept.

On démarre donc en recherchant les expressions clés liées à la requête « Pousser cheveux vite », la suite en image…

 

En procédant ainsi on obtient une liste conséquente d’expressions proches sémantiquement les unes des autres. Du coup en traitant notre concept comme il convient, grâce à un bon SEO Copywriting notamment, il est tout fait envisageable de profiter d’une grande partie des expressions de la liste.

L’autre intérêt de cibler aussi des concepts plutôt que de se focaliser exclusivement sur des mots clés précis, est de s’adapter à l’évolution des moteurs de recherche, et notamment à leur aptitude à présenter aux utilisateurs, recherches associées et sujets connexes. Le knowledge graph déployé récemment par Google est une des illustrations parfaites de cette direction.

Profiter des relations conceptuelles en traitant de manière suffisamment précise chacun des concepts connexes à une thématique peut même finalement être une excellente piste pour ranker sur des mots clés concurrentiels plus généraux et porteurs de trafic.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*