Penguin 2.0 la mise à jour officielle de l’algo

Penguin 2.0

Matt Cutts nous avait prévenu de l’arrivée imminente de Penguin 2.0 ou (appelé Pinguin 4 côté francophone), l’équipe anti Spam du célèbre moteur de recherche a tenu sa promesse : La mise à jour de l’algorithme a été lancé le 22 Mai 2013, une autre date dont beaucoup d’éditeurs de sites et e-commerçants vont probablement se souvenir.

Comme le rappelle Rodrigue il est un peu tôt pour évaluer l’ampleur de Penguin 2.0 mais les fils de discussions sur différents sites dédiés au référencement Google s’emballent déjà, sur le forum webmaster rank la couleur de flèches est globalement au rouge dans le suivi des positions, d’autres parlent de pertes de positions dramatiques sur webrankinfo.

Comme à chaque mise à jour de l’algorithme, le malheur des uns fait le bonheur des autres, tandis que certains éditeurs évoquent des pertes de quelques places sur des requêtes stratégiques, les premières impressions sont à l’avantage des gros…

Bien qu’il faille attendre pour tirer des conclusions, des choses se dessinent quand même déjà, et les gros semblent effectivement être très avantagés par cette nouvelle version de Pinguin, Penguin 2.0, manchot 4. Dans les secteurs marchands, média ou touristique j’ai comme l’impression d’une domination encore plus nette des très gros (sites marchands, portail) comme Cdiscount, rue du commerce (préférés à Amazon) tripadvisor. Un premier geste de Google pour calmer les ardeurs de certains dans la campagne anti-trust

C’est effectivement un peu tôt mais l’entrepreneur web plus « modeste » va encore probablement mettre la main au portefeuille de façon plus généreuse et essayer de compenser avec la régie publicitaire de Google.

Cet avantage donné aux gros poissons d’internet restant bien sûr à confirmer, si vous avez perdu quelques positions il serait intéressant d’en parler en commentaires, et surtout d’indiquer au profit de quels sites ces pertes de places ont eu lieues.

2 Comments

  1. Sur les forums que tu indiques et sur ma TL, les constats semblent quand même assez partagés … Du très bon pour certains, du très mauvais pour d’autres mais surtout des mouvements de quelques positions seulement.

    Pour la 10aine de sites que je monitore, pas le moindre frisson pour le moment, ni en bien ni en mal.

  2. De toute façon ce n’est pas compliqué, si quelqu’un descend, un autre monte. Il y aura toujours des contents et des moins contents.

    Pour ce qui est des « gros » sites, leur popularité leur permet sans doute de mieux passer les filtres et souvent ces sites sont tenus de façon très propres et les stratégies de référencement ne sont pas toujours agressives et passent donc sous le radar (ce n’est pas toujours le cas et c’est pour cela que de gros sites se font parfois basher, type Interflora dernièrement qui avait pris cher).

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*