Pourquoi et comment optimiser sa meta description ?

Optimisation d'une méta description

Depuis que la balise meta description n’est plus un facteur de positionnement pour Google, elle est de plus en plus ignorée par les éditeurs de sites et les référenceurs, pourtant contrairement à ce que l’on croit c’est un incontournable du marketing sur les moteurs de recherche qu’il convient d’optimiser comme il se doit, peut être pas pour améliorer son positionnement, mais pour rendre son référencement plus profitable.

L’objectif majeur du référencement est de s’assurer plus de trafic grâce à un meilleur positionnement sur ses mots clés stratégiques, or une autre manière de profiter de son référencement web, surtout lorsque l’on atteint des positions honorables, et que les places de devant coûtent plus cher, est l’optimisation des positions acquises. Améliorer son CTR sur les résultats organiques, est une façon de mieux profiter de son référencement, et sur ce point la meta description n’a pas dit son dernier mot.

Voir d’un autre œil sa meta description

On le sait, elle est supposée décrire le contenu d’une page web. Cependant depuis quelques années beaucoup y accordent moins d’importance, certains ne les renseignent même plus, et beaucoup de  ceux qui renseignent encore leurs meta descriptions le font à la va vite, en se contentant de la faire matcher avec les concepts importants présents sur la page. C’est un bon début, mais pas assez.

En réalité, la méta description devrait être prise beaucoup plus au sérieux, car c’est souvent à ce niveau (comme pour la rédaction des balises title) que le marketing et le référencement entrent en symbiose. Le référencement sur les résultats organiques c’est du search marketing, et rédiger une bonne meta description, c’est se doter d’un snippet en mesure de transformer n’importe quelle impression en visite.

C’est donc d’un autre oeuil qu’il faut regarder la meta description, et plus qu’une balise à remplir accessoirement, il faut la voir comme l’opportunité de faire de la publicité gratuite sur Google. Ecrire correctement sa description est une occasion supplémentaire d’améliorer son CTR qui devient alors, l’indicateur de performance pour juger la qualité d’une meta description.

Bien rédiger et optimiser sa meta description

On l’oublie parfois mais le référencement n’est pas que technique et intègre une part non négligeable de marketing. Le SEO étant donc du search marketing, on ne peut s’arrêter au seuls éléments techniques de l’optimisation, et on doit prendre en compte les notions de cible et de besoins des utilisateurs pour une requête donnée.

C’est probablement pas le meilleur exemple de symbiose entre marketing et référencement sur Google, mais voilà une illustration des questions à se poser pour rédiger la description (et le title par la même occasion) d’un article sur les meilleures techniques de linkbaiting par exemple.

En prenant le temps de comprendre la requête on peut facilement conclure qu’elle cache différents « niveaux de besoins», on peut les lister en deux secondes, du besoin le moins spécifique au besoin le plus spécifique. Les personnes qui recherchent, techniques de linkbaiting sur Google, ont toutes comme besoin, un meilleur positionnement sur les moteurs de recherche, cependant les personnes qui tapent la requête « outils automatiques de linkbuilding » souhaitent également obtenir la même chose, mais les moyens recherchés sont opposés, d’où l’importance de classer ces niveaux de besoins en commençant par le moins spécifique. Dans notre exemple le besoin le moins spécifique correspond à la finalité recherchée, un meilleur positionnement. Ce besoin certes n’est pas exprimé par la requête de recherche et pourtant il ne faut pas l’ignorer car c’est peut être le plus important.

Besoins probables cachés derrière la requête : « techniques de linkbaiting » du moins spécifique au plus spécifique :

  1. Meilleur positionnement sur Google
  2. Méthodes fiable de linkbuilding
  3. Techniques de référencement White hat
  4. Techniques de linkbuilding pérennes
  5. Techniques concrètes de linkbaiting pour obtenir des liens naturels

Une fois ce niveau de besoins établi (et ça prend vraiment une minute), la meilleure façon de rédiger la meta description parait beaucoup plus claire, en tout cas les leviers qui vont permettre de profiter de la sensibilité de l’utilisateur eux le sont. La paire title / description pourrait donc ressembler à ça sur les pages de résultats…

Techniques de linkbaiting qui marchent en référencement naturel
Méthodes de linkbaiting garanties pour améliorer sans risque son
positionnement Google grâce au netlinking white hat et 100 % naturel
www.meilleurblogseo.com/05-2013/methodes-linkbait

Il est toujours possible de faire mieux, et n’hésitez pas à proposer vos idées si vous le voulez, mais voilà un exemple qui à mon avis répond parfaitement aux besoins de la requêtes de recherche qu’ils soient induits ou clairement exprimés.

Faut-il ajouter absolument son mot clé dans la meta description ?

Perso, j’ai vraiment du mal à ne pas ajouter mon mot clé, même si j’ai lu je ne sais combien de fois que le contenu de la meta description ne favorise pas le positionnement. Il y a cependant au moins une bonne raison d’ajouter son mot clé en méta description, celui-ci généralement est affiché en gras. C’est d’ailleurs pour la même raison que certains préconisent d’y insérer son mot clé deux fois, de manière à se démarquer des autres résultats grâce à un double affichage du mot clé en caractères gras. Personnellement je ne le fais pas, peut être que je perds des opportunités je ne sais pas, mais c’est intéressant et cela vaut peut être le coup d’essayer. Et vous remplissez-vous toujours vos meta descriptions ? comment le faites-vous ?

4 Comments

  1. Beaucoup de SEO oublient que le snippet cela s’optimise comme du SEA. On travaille sa meta desc, on optimise son CTR. Faire de l’impression c’est bien, déclencher du clic et de la visite qualifiée c’est mieux.

  2. Bonjour,

    Et oui, ne pas écrire de description, c’est se priver de ce qui permet d’obtenir tout ce pourquoi on fait du référencement : le CLIC. Travailler sa description pour le client, c’est le flyer des moteurs de recherche, sauf qu’il est gratuit alors autant le soigner pour attirer le plus possible le chaland.

    Je travaille mes descriptions pour obtenir du clic mais je n’en enlève pas pour autant les mots clés : je ne suis pas si certaines que cela ne soit plus du tout du tout utilisé par les moteurs. En même temps, mes tests sur le sujet datent un peu et on été faits en période de référencement, mais j’ai quand même eu l’impression que Google les prenaient en compte, moins que le titre et l’url mais j’ai fait grimpé des pages juste en jouant sur la description.

  3. En effet, sans méta-description un site a peu de chance de recevoir les clics attendus.
    Dommage que certains la négligent… en l’oubliant ils favorisent les sites concurrents…

Répondre à Foils Agence Web Nantes Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*