Retour sur le SEO campus et slides de ma présentation

Je fais d’une pierre deux coups aujourd’hui. Comme promis je poste ici les slides de ma présentation de Jeudi lors du SEO Campus Paris 2018, SEO de la stratégie à la pratique, mais surtout j’en profite pour remercier le SEO Camp de m’avoir invité et remercier l’ensemble du STAFF pour l’événement qui nous a été offert.

De mon point de vue nous avons eu droit à un GRAND event SEO, vraiment tout m’a semblé parfaitement huilé, vous ajoutez à cela la bonne humeur des participants, leur joie d’être là, la bonne volonté des bénévoles, de l’animation, des jeux, des cadeaux et vous avez là tous les ingrédients d’une manifestation réussie.

Je n’ai pas vu une seule personne déçue par l’événement, tout le monde était de bonne humeur, vraiment c’était grandiose, et surtout c’était mérité le staff a beaucoup, beaucoup beaucoup travaillé, bravo à vous et encore une fois joyeux anniversaire au SEO Camp !

Voici donc les slides de ma présentation lors de ce SEO Campus Paris 2018. Plus bas vous trouverez aussi quelques explications et précisions sur cette présentation, les slides sans l’orateur n’étant pas toujours parlantes.

SEO :De la Stratégie à la Pratique de Walid Gabteni

Introduction

Il était très (un peu trop) optimiste de vouloir parler de tous les sujets que j’ai évoqués en seulement 45 minutes, mais finalement j’ai pu brosser pas mal de choses avec le seul regret de n’avoir pu conclure sur le netlinking. Ce billet sera l’occasion de révéler le mindset que je voulais partager sur ce point.

Ma présentation est articulée autour de deux grands sujets, la stratégie de visibilité dans un premier temps, puis la mise en pratique de cette stratégie. La mise en pratique contient aussi des sous-parties. J’ai choisi d’aborder le sujet autour des 4 points suivants :

  • La stratégie éditoriale
  • Le maillage interne
  • La gestion du crawl
  • Le netlinking

Ce qui suit est un résumé de ma présentation, sans l’intégralité des détails, il a pour but de donner un sens aux slides publiées ici.

Stratégie de visibilité

Je débute par un constat, il est fréquent de voir des projets sans une réelle stratégie de visibilité, or on ne va nulle part sans stratégie. Aucune stratégie possible sans un réel travail d’analyse de mots clés. Afin que l’on puisse analyser (c’est à dire faire parler les données) il est nécessaire de segmenter sa liste de mots clés. Une bonne partie de la présentation était centrée sur les méthodes permettant de segmenter et de qualifier sa liste de mots clés.

Outils d’aide à la segmentation et classification de mots clés :

Une fois son fichier réellement qualifié (slide n°19 exemple de data Segmentée) on peut maintenant analyser ses mots clés. Alternative aux tableaux croisés dynamiques (merci Merwan Guerrib) qui font le job parfaitement, j’ai proposé d’utiliser Google Data Studio pour faire parler et visualiser ces données. Dans de nombreux cas GDS fera le job.

Le référencement en pratique

#1 Stratégie éditoriale

Un calendrier éditorial pour le SEO c’est fondamental mais je n’ai pas cherché midi à quatorze heures sur ce point. L’analyse de la recherche dont j’ai parlé précédemment a normalement permis de clarifier les concepts où l’on va pouvoir aller chercher facilement ce trafic de longue traîne. Il n’y a pas de secrets, plus vous publiez, plus vous allez recevoir du trafic à condition que vous soyez attentifs à l’élément qui suit : Le contenu doit matcher avec la recherche.

Pour certains c’est un conseil banal, pour les autres, recalibrer vos titres peut vous changer la vie, voici un exemple concret et très simple qui illustre ce que j’entends par « du contenu qui colle avec la recherche ».

En haut du contenu qui matche avec la recherche, en base un titre qui ne matche pas avec la recherche. Cette slide ne signifie pas qu’il faille bannir de votre stratégie de web marketing le deuxième titre, au contraire il peut se montrer efficace via les réseaux sociaux par exemple. Mais il est juste essentiel de ne pas s’attendre à des entrées depuis les moteurs de recherche avec un contenu intitulé « 15 choses à ne pas dire à une femme ». C’est une aberration par exemple d’intégrer le coût d’un tel contenu à celui du référencement, ce n’est pas du contenu SEO.

#2 Maillage interne et siloing

L’idée de cette partie était de dire autre chose que « Le siloing c’est génial », d’apporter du neuf et pourquoi pas en « blasphémant » et en remettant en question certains principes du siloing qui dans certains cas spécifiques pourraient meme devenir un frein au référencement naturel.

L’optimisation du maillage interne n’a de sens que si l’on a parfaitement compris quelles sont les pages les plus importantes d’un site internet. Par exemple, on pense souvent que les pages les plus importantes d’un site web sont celles qui visent les mots clés ayant la plus forte volumétrie de recherche. Parfois c’est vrai, parfois c’est faux. Imaginons qu’il soit fréquent dans votre secteur que les internautes recherchent vos produits en tapant leur nom dans la barre de recherche. Une analyse macro de la recherche indiquera très souvent que la zone la plus importante de votre site est en réalité l’ensemble des pages produits, et non les macro catégories visant les keywords les plus juteux en termes de volumes.

Dans cette situation, le « sur-cloisonnement » par le siloing peut s’avérer problématique à cause de l’allongement du click path vers la majorité des pages produits. Si malgré l’allongement du click path les pages produits parviennent à se positionner dans les résultats de recherche, il n’y a pas de problème et le siloing va permettre de garantir plus de jus aux catégories. Si en revanche les pages produits manque de jus pour se positionner dans les résultats de recherche, le salut peut passer par un cloisonnement plus flexible (moins hermétique) et le mega menu, une fois n’est pas coutume peut devenir bénéfique pour le référencement.

#3 gestion du crawl

Par gestion du crawl j’entends la gestion de l’exploration par les moteurs de recherche. J’essaie d’arriver vite à l’essentiel, en parlant d’un site mal crawlé. Mal crawlé cela peut signifier des pages qui ne sont pas suffisamment explorées ou encore des zones du site qui le sont trop alors qu’elles ne le devraient pas, dans les deux cas c’est potentiellement néfaste.

Mindset ? Ne pas avoir peur des fichiers de logs. Une analyse de logs orientée SEO n’est pas si compliquée qu’elle n’y paraisse et on peut dans de nombreux cas s’en sortir avec des outils gratuits tels que Log File Analyser de Screaming Frog ou Watussi Box. Couplé à Google Data Studio encore une fois et à condition d’avoir segmenté ses URLs là aussi on peut visualiser des choses intéressantes, identifier les problèmes et comprendre plus facilement leur origine.

J’ai essayé d’appuyer mes propos en montrant un exemple assez basique où plus de la moitié des événements causés par Googlebot étaient des événements inutiles, dus à des ressources qui dans une situation normale ne devaient pas être explorées. Le responsable ? Un robots.txt vide qui autorise l’accès à l’ensemble du site et qui cause un gaspillage de l’exploration par Google.

#4 Backlinks

Je n’ai pu faire cette partie car j’ai mal géré le timing malheureusement, cela m’apprendra, mais voici les idées générales que je voulais transmettre. Nous sommes souvent dans la course aux métriques quand il s’agit de créer des liens. Souvent les métriques sont ce que nous regardons en premier, j’ai donc cherché à relativiser leur importance (métriques) en démontrant que finalement la plupart des site du web avaient des « low metrics » par conséquent il est beaucoup plus probable que vous receviez de manière naturelle des liens à métriques faibles, que des backlinks venant de pages aux métriques élevées.

Finalement ce n’est pas si grave si vos backlinks ont de faibles métriques et l’on devait se focaliser sur une seule chose avant de faire un lien c’est dans quelle mesure ce backlink semble naturel, légitime, et pas forcément dans quel mesure il est puissant.

Un autre élément important du netlinking est la gestion des ancres qui en dit long sur la légitimité globale d’un profil de lien. Je ne m’attarderai pas trop sur les détails mais l’objectif était de transmettre ce message :

Je m’étonne qu’il y a ait un pourcentage de liens optimisés idéal ou maximal, et si toutefois il y’en avait un, il serait probablement dégressif en fonction du nombre de domaines référents. 5% de liens optimisés pour un site ayant 10 000 domaines référents c’est peut être beaucoup, tandis que vous devriez ne pas avoir de problème avec 5 % d’ancres optimisées sur 100 liens.

Petit rappel pour ceux qui aiment diluer avec dans ancres de type « brand », il n’est pas nécessaire de les utiliser uniquement pour la homepage, certains l’oublie. Si vous vous reconnaissez, faites aussi du lien brand vers les pages internes, sinon c’est bien.

Pour finir, j’avais deux mots sur les réseaux de sites, vu que l’on entend beaucoup parler de PBN. Deux constats, le réseau de sites évidemment que cela marche, mais qu’on ne se voila pas la face, la plupart des réseaux de sites sont grillés d’avance.

A la louche 90% des PBN sont constitués de blogs, avec souvent très peu d’articles donc avec des patterns qui sont très probablement visibles. Au lieu de créer systématiquement des blogs abandonnés après la publication de 10 articles, pourquoi ne pas explorer d’autres alternatives pour simuler quelque chose qui semble plus « naturel ».

Sans garantie, un faux site vitrine d’un artisan ou d’une activité, avec une vraie adresse, paraîtra à priori plus naturel et surtout cela ressemble moins à ce que font tous les autres. Autre avantage du « site vitrine », vous vous affranchissez par la meme occasion de la problématique de mise à jour du site et par la meme occasion du coût qu’elle engendre, car on exige pas d’un site vitrine qu’il publie régulièrement des nouveaux contenus, ce coté statique est une norme pour les site vitrine.

Monter un réseau n’est pas la seule stratégie de netlinking possible, j’avais envie de rappeler les avantages de la prospection de nouveaux partenaires avec des conseils que j’ai déjà évoqué sur ce blog dans le passé.

Voilà dans les grandes lignes le contenu de ma présentation. Je remercie vraiment tous ceux qui étaient présents, c’était un plaisir de faire cette petite conférence, quant aux autres j’espère que ce résumé vous donnera une idée suffisamment claire de ce que j’ai pu raconter pendant 45 minutes.

1 Comment

1 Trackback / Pingback

  1. Seocamp 2018 - les slides ⋆ Can You Seo Me ?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*