Toute la vérité sur le Topical Trust Flow

Article invité : Pascal nous explique pourquoi le Topical Trust Flow est à prendre avec des pincettes.

Salut les SEO, je m’appelle Pascal Barrière et je suis un SSB (SEO sans blog, spécialisé en référencement local). Donc déjà un grand merci à Walid de me permettre de vous raconter une bien belle histoire sur son blog.

Aujourd’hui je vais vous parler du Topical Trust Flow, vous savez ces jolies couleurs données par thématique des liens que l’on reçoit, délivrées par Majestic et où en général, tous les blogs à backlinks sont rouges (Computers / Internet / Searching), car ils sont blindés de liens annuaires.

Bref je vais vous raconter comment j’ai destroy mon topical trust flow avec un seul domaine référent (et ce n’était clairement pas mon souhait).

D’abord il faut comprendre que, en tant qu’agence web, je signe mes réalisations avec un lien footer présent sur la home des clients, voir sur toutes les pages du site que j’ai fait sur mes vieilles réalisations.

Autre point important à signaler, je ne bosse absolument pas le SEO sur mon propre site, les signatures footer sont clairement un antirank total.

Voilà la bête !

Topical Trust Flow

 

Vous allez me dire « ho mon dieu, TTF santé sur un site d’une agence web, c’est quoi ce b….. » et ouais, la classe non ?

Perso je trouve ça toujours mieux que le Computers / Internet / Searching que j’avais avant.
comment j’ai modifié mon Topical Trust Flow en 1 semaine ?

Dans le fond c’est super simple et j’appelle ça « la Répercussion ».

J’ai eu le grand honneur de signer le site d’un grand chirurgien dentiste à paris, lien footer « sitewide » qui m’a donc envoyé un gros TTF santé.

Je me suis amusé à faire une fiche annuaire sur l’annuaire laposte sur laquelle j’ai mis des liens vers de nombreux sites à moi et j’ai envoyé un lien vers cette fiche depuis ma homepage, la fiche annuaire à elle aussi pris le TTF santé.

Liens topic santé

En bonne agence web, j’ai sur mon site des références avec des liens, et dans ces références il y a pas mal de petits sites clients avec très peu de domaines référents, le mien étant souvent le backlink le plus fort, j’ai donc 14 clients qui se retrouvent TTF santé (mon lien + celui de l’annuaire la poste).

Sauf que voilà, tous ces « petits sites clients » sont eux aussi signés en sitewide vers ma page d’accueil, je me reprends donc du TTF SANTE.

backlinks majestic

Et voilà la boucle est bouclée = SANTE + SANTE = SANTE

On peut donc en tirer deux conclusions :

La 1ere qui est pour moi la plus importante : Calmez-vous sur les metrics de Majestic, ça reste des metrics externes et manipulables ! Un site avec un TTF santé ne va pas vous permettre de ranker sur « mutuelle pas cher »… J’extrapole même sur une autre DATA, le pur « trust flow » du domaine racine.

Un trust flow de 30+ sur un site qui ranke pas sur semrush. Méfiez-vous du loup ! Regardez les positions et le trafic estimé avant de demander un lien ou d’acheter un article sponsorisé !

La deuxième conclusion : il est très facile de modifier son TTF en montant un petit réseau de site avec des liens sidewide, d’acheter 1 seul lien homepage sur un grooos site qui a le TTF que vous voulez et d’utiliser cette technique de la « répercussion ».

J’espère que ça vous a plu, on se retrouve à Que Du Web ou je vous parlerai « manipulation ».

Pascal Barriere

17 Comments

    • voila tu as tout dit, voir même tu as été la ou je veux mener le lecteur… c’est un calvaire cette course au TF pour vendre plus ou moins cher un article de blog. Et le trafic dans tout ça? perso je préfère un TF 8 CF 20 avec 5K visiteurs mois, qu’un TF29 qui recoit genre 50 visites / mois (et oui y en a plein, il sont tous sur rocket)

      Bref si le TTF est modifiable, le TF aussi !

      Je me suis moi même fait avoir en refusant un article sponso que je jugeais trop cher à la vue des metrics. (200 euros) sauf que le gars met partage l’analytics… WOW 70K visites uniques / Mois 4 pages / visite, je passe un coup sur semrush, ok je m’incline !

  1. Pour avoir travaillé avec des volumes énormes de data chez Majestic, j’ai constaté que le Topical Trust Flow était fidèle à la réalité dans 95 voire 99% des cas.

    Dans les faits, une anomalie du TTF comme montré dans l’exemple est très utile pour détecter le spam.
    Exemple, ce screenshot en mai 2016 sur assurance auto aux USA: https://twitter.com/SEObserver_fr/status/732258336331182080
    Ou en novembre 2015 sur banque en ligne en France: https://twitter.com/512banque/status/661090410886856705

    Bref la manipulation du TTF n’est ni nouvelle, ni aisée, ni utile. Au contraire, l’identifier est un puissant outil qui permet de comprendre que quelque chose d’anormal a lieu avec un site. Et le truc imparable pour éviter de se faire truander avec ces métriques c’est précisément d’archiver ces métriques pour les voir évoluer avec le temps et ainsi constater les tentatives de gruge (et d’avoir un outil qui combine les 2 univers) 😉

    https://twitter.com/fabienr34/status/778693219429199872

    • Je te fais confiance et t’es le mieux placé pour savoir mais je suis un peu étonné par les 95 – 99 % de fiabilité. A la limite sur des sites non commerciaux ça m’étonne pas que le TTF soit très fiable. Maintenant qu’on atteigne 95% de fiabilité sur un échantillon exclusivement commercial (or c’est celui là qui nous intéresse en général) honnetement je trouve ça étonnant.

      • Sur une requête fortement commerciale j’arrive à un excellent taux de catégorisation au niveau du root domaine (donc avec une granularité peu fine). Si tu approfondis au niveau subdomain voire URL tu arrives à un truc extrêmement précis et assez bluffant.
        cf: https://www.seobserver.com/static/ttfcreditcards.png
        La vérité c’est que jusqu’à présent je n’ai pas trouvé de data équivalente et qui fonctionne dans autant de cas.

  2. La seule conclusion de l’article est que TF et TTF sont manipulables, rien de nouveau, on le savait depuis l’apparition de majestic (Les ricains ont parlé de ça il y’a des années). Chaque metric a toujours était manipulable en SEO (PR/DA/PA/DR/UR/TF/CF etc).

    Je rejoins 512banque, c’est au contraire un outil puissant fiable à 90%. Sur les exemples cités, ça reste une minorité. La plupart des sites à TF40/50 ont du trafic.
    Il est aussi possible de bloquer le bot majestic.

    Proposer de voir le trafic comme échange du TF, n’est pas une solution. On peut ranker aussi bien qu’avec des sites avec un bon TF et peu trafic.

    Un backlink d’un site sans trafic et bon tf thématique est-il moins puissant qu’un BL d’un site avec du trafic mais à faible TF, à mon niveau je n’ai jamais vu de différence.

    • En deux mots, tu dis que l’article ne sert à rien.

      Je vais te dire pourquoi cet article est utile. Il est utile parce qu’il y a des pov gars qui sont obnubilés par ces métriques, et que parfois ils se font baiser la gueule à cause de ces métriques.

      Ils se font baiser la gueule en achat de liens qui ne valent qu’un dixième de leur prix de vente, ils se font baiser la gueule en rachetant des ndd qui valent plus rien à prix d’or. Ca c’est la réalité du marché, et c’est très bien qu’il y ait un papier de plus qui met en garde contre ça.

      Tu l’as dit toi meme, « on sait déjà depuis longtemps que c’est manipulable ». Raison de plus d’en parler non?

      Tant mieux pour toi si t’es un gars qui connait tout ça parfaitement et qui maitrise le truc comme un vrai de vrai, ce n’est pas le cas de tout le monde malheureusement.

      Et par rapport au fait de remplacer l’indicateur TF par celui du trafic SEMRush qui selon toi est une grosse connerie, là où je te rejoins c’est que des sites qui ne font pas de traf peuvent permettre de pousser et peuvent aider à ranker. Si tu utilises SEMrush comme indicateur, forcément tu peux perdre des opportunités.

      Mais dans la pratique, c’est exactement comme pour les annuaires. On sait bien que certains annuaires peuvent encore aider à ranker, mais ce n’est pas non plus déconnant de se dire ok, je veux pas de liens annuaires meme si je sais que ça peut aider, au moins je réduis les chances de me planter sur un segment où ce n’est pas évident de faire le tri.

      C’est exactement la meme logique en allant checker le trafic Semrush, tu perds des opportunités mais tu te consoles en te disant qu’à priori, t’as plus de chances de tomber sur des sites safe en ciblant ceux qui font du traf, et t’as plus de chances de tomber sur de la merde sur des sites qui font zéro trafic. C’est bien d’avoir une vision et des certitudes, mais faut se mettre aussi à la place des autres.

      Pour rappel c’est sur Google qu’il faut ranker, pas sur majestic, et je passe tous les exemples de sites avec des metriques de merde et qui rankent très bien. Les métriques Majestic elles sont très bien, l’article rappele juste qu’il faut faire attention et pas foncer tete baissée comme un bouriquot.

      • Walid,

        Je suis d’accord avec toi. L’article a un objectif d’informer les acheteurs de faire attention. Mais Pascal en conclusion dit :

        « Un trust flow de 30+ sur un site qui ranke pas sur semrush. Méfiez-vous du loup Regardez les positions et le trafic estimé avant de demander un lien ou d’acheter un article sponsorisé ! »

        En lisant ça, je comprend non pas qu’il faut se méfier du prix mais ne pas acheter du tout. Là je ne suis pas d’accord, un TF 30+ thématique est toujours bon à prendre encore faut que l’analyse soit plus poussée sur les autres indicateurs classique : nombre de RD(peu le TF ne veut rien comme Kevin l’a expliqué), qualité des BL, voisinage, classe c, etc.

        Le trafic du spot n’a aucun poids sur le jus transmis, et ne permet pas de ranker sur Google.

      • On est d’accord sur toutes les banalités et tant mieux 🙂

        Personne ne dit que le trafic sur le spot est une garantie de poids pour le lien, par contre je dis qu’en étant un peu plus « élitiste » dans la sélection, par exemple en jetant un oeil au trafic estimé SEMRush on diminue les chances de tomber dans les petites ruelles obscures et coupe gorge.

        Et pour etre bien clair, bien sur qu’on a tous aussi des sats qui ne font pas de traf.

      • Euhhh elle sort d’où cette affirmation « Le trafic du spot n’a aucun poids sur le jus transmis, et ne permet pas de ranker sur Google » ???

        C’est peut-être l’un des indicateurs les plus fiables … Si un site a du trafic, c’est qu’il ranke. S’il ranke, c’est que Google l’aime bien sur les mots clefs sur lesquels il ranke. Si Google l’aime bien, il te donnera du jus. Evidemment, si le site est dans ta thématique. Placer un BL sur un gros spot Finance alors que ton site parle d’une association de pétanque, ça va être compliqué.

        Au final, c’est un ensemble de critères qu’il faut regarder …

        Perso, je regarde : – le TTF et si dans les faits le TTF correspond bien (un TTF finance pour un site qui parle de finance ou d’immobilier quoi …)
        – Le trafic semrush : un minimum de trafic. Même 100 visites par mois. Ca veut dire qu’il ranke un peu, et qu’avec un article bien écrit, il a ses chances

        Pour le prix que je suis prêt à payer, cela dépendra surtout du trafic. Plein de trafic veut souvent dire beaucoup de RD, un TF sympa, tout ça. Mais un TF sans trafic, je prends pas, c’est « caca ».

  3. Assez d’accord sur les conclusions de l’article et sur les prises de positions dans les commentaires. Perso, je regarde tj (ou presque..) si le site a quelques positions sur la thématique qui m’intéresse. Si GG aime, c’est bon. Et je me méfie de plus en plus souvent des sites avec de gros TF tant la donnée est variable..

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*